JEUNESSE

Jeudi 20 juin - Spectacle et cérémonie des jeunes Libanais

Comme chaque année, les jeunes lauréats du Concours de la Francophonie au Sud-Liban viennent passer une semaine à La Garenne-Colombes. L’occasion, pour les familles garennoises volontaires, de procéder à un échange culturel d’une grande richesse en accueillant l’un de ces enfants pendant quelques jours.

Cette année, 16 jeunes libanais sont accueillis du 16 au 22 juin à La Garenne-Colombes.

 

Jeudi 20 juin - Spectacle et cérémonie des jeunes Libanais

 

Encourager la pratique du français au Sud-Liban : c’est dans ce cadre que s’inscrit le Concours de la Francophonie sur ce territoire. Car si la langue française est toujours inscrite dans la Constitution libanaise et la deuxième langue parlée du pays, elle n’a plus le statut de langue officielle et est menacée par l’anglais, notamment auprès des jeunes.

 

Une cérémonie d'honneur et un spectacle
Jeudi 20 juin, à 18 heures, au Théâtre de La Garenne-Colombes, venez assiter à la cérémonie d’honneur pour ces jeunes Libanais, en présence des enfants garennois, des familles d’accueil et de S.E. Monsieur l'Ambassadeur du Liban en France. Les jeunes Libanais offriront des représentations théâtrales sur le thème des Trois Mousquetaires. L'entrée est gratuite et ouverte à tous.


Cet accueil est donc l’occasion, pour les familles garennoises, à la fois d’aider ces enfants mais aussi d’enrichir les liens d’amitié qui unissent la France et le Liban. Les jeunes Libanais, dont la plupart n’ont jamais eu l’occasion de voyager auparavant, vivront une expérience hors du commun et repartiront avec de beaux souvenirs en tête et une motivation redoublée dans leur apprentissage de la langue française.

 

 

Les Trois Mousquetaires à l’affiche
Aussi, chaque année depuis 2010, ce grand concours inter-écoles organisé par la ville de La Garenne-Colombes, en collaboration étroite avec la FINUL (Force Intérimaire des Nations-Unies au Liban) récompense quatre écoles du Sud-Liban. Les épreuves consistent en l’interprétation d’une œuvre littéraire française sous la forme d’une courte pièce de théâtre dans notre langue.

De la 6e à la 4e, les élèves de la quarantaine d’écoles inscrite se sont ainsi intéressés cette année aux Trois Mousquetaires, d’Alexandre Dumas. Huit écoles ont été sélectionnées pour la finale et se sont produites, au Théâtre municipal de Tibnine, devant un jury prestigieux composé de l’ambassadeur de France au Liban, d’un représentant de l’armée française et de l’armée libanaise, du maire de La Garenne-Colombes, Philippe Juvin, de Nabil Fawaz, maire de la ville libanaise de Tibnine, de l’Institut français et de la marraine du concours 2019, l’actrice et chanteuse franco-libanaise Mirva Kadi.

À l’issue de cette prestation, le jury a désigné vainqueurs deux écoles publiques (le lycée public d’Abbassieh et l’école publique de Deir Kifa) et deux écoles privées (l’école des Sœurs des Saints-Cœurs d’Ein Ebel et l’école des Sœurs des Saints-Cœurs de Marjeoun).
 

Du 16 au 22 juin dans notre commune, grâce à l’accueil des familles garennoises
En récompense, les collégiens vainqueurs de cette 9e édition  ont gagné un voyage d’une semaine à La Garenne, du dimanche 16 au samedi 22 juin. Les familles garennoises qui le souhaitent sont ainsi sollicitées pour  accueillir un ou plusieurs de ces enfants. La ville de La Garenne-Colombes organisera durant toute la semaine des journées d’activités et de visites culturelles en région parisienne, avec les enfants des familles accueillantes, si l’agenda scolaire le permet.

 

Une longue histoire d’amitié
Lors d’un déplacement au Liban pour un projet de jumelage entre La Garenne-Colombes et une ville libanaise, Philippe Juvin est reçu par les forces françaises de la FINUL. L’idée du Concours de la Francophonie prend forme avec les officiers français de la FINUL, qui assurent le maintien de la paix au Sud-Liban. Il se déroule chaque année depuis bientôt 10 ans grâce au généreux accueil des familles garennoises et à l’appui opérationnel de l’armée française.

La Ville a organisé un concert franco-libanais caritatif le 8 septembre 2018 avec l’association du Martyr lieutenant-colonel Sohbi Akoury, qui vient en aide aux enfants orphelins de l’armée libanaise. Tous les bénéfices réalisés à l’occasion de la soirée ont été intégralement reversés à l’association.

Un nouveau concert  aura lieu  le samedi 14 septembre, au Théâtre de La Garenne. Par ailleurs, depuis 2011, La Garenne-Colombes est jumelée avec la municipalité de Daroun-Harissa, située dans le district de Kesrouan, à 20 kilomètres au nord de Beyrouth.



Publié le 17/06/2019