Tribunes

 

Tribunes libres pour le mois de octobre 2021

  • UNION POUR LA MAJORITÉ MUNICIPALE

Pour une ville belle et harmonieuse

Si notre village garennois est tant apprécié, c’est que son urbanisme a trouvé un équilibre particulier entre tissu pavillonnaire et résidences d’habitation avec une hauteur modérée.

Cet équilibre délicat repose notamment sur le style architectural de qualité qui est requis pour toute réalisation locale. L’ensemble des projets portés par la Ville, dans le cadre des rénovations urbaines ou des nouveaux équipements publics, a été constamment guidé par le souhait d’embellir La Garenne.

Cet équilibre a également été guidé par l’impératif de ne pas faire de différence entre les logements privés et les logements sociaux pour les résidences d’habitation, car le beau appartient à tous et ne saurait être l’apanage de quelques-uns.

La beauté d’une ville réside également dans la propreté de ses espaces publics et de ses habitations. Les services de la Ville mènent ainsi des campagnes d’information sur les ravalements auprès des Garennois afin de les sensibiliser et de les accompagner avec bienveillance dans leurs démarches.

Enfin, le projet Engie s’inscrit pleinement dans cette volonté de réaliser des édifices de grande qualité architecturale tout en s’intégrant dans une approche moderne et durable.

Ces principes ont permis de faire de La Garenne ce qu’elle est aujourd’hui : une ville belle, élégante, moderne, chaleureuse et à taille humaine.

 

Michèle Michelet
Conseillère municipalle déléguée à l"Amélioration et à l'Embellissement des façades des biens immobiliers publics et privés du territoire communal.

 

 

  • LA GAUCHE POUR LA GARENNE

La commune : relais solidaire dans l'accueil de familles exilées afghanes

Nous avons tous été touchés, au cœur de l’été, par le retour au pouvoir des talibans en Afghanistan et par la réaction désespérée de fuite de nombreux Afghans. On a assisté, au mois d’août, au départ précipité de femmes, cibles privilégiées, et d’hommes, d’artistes, d’intellectuel.le.s, de journalistes, de fonctionnaires, de traducteurs. trices, de militaires qui ont tous contribué à la libéralisation du pays ces vingt dernières années. Toutes et tous savent combien l’avenir du pays s’assombrit. Parce que forts d’une histoire et de convictions, toutes ces personnes étaient en danger si elles étaient restées dans leur pays. Elles sont en droit de demander l’asile conformément à la Convention de Genève. La France, terre d’asile historique, a organisé l’accueil de plusieurs centaines de personnes, des familles, et continue d’exfiltrer des Afghans en situation périlleuse. Désormais, c’est aux communes de prendre leur part et de contribuer au bon accueil de ces famillespour les aider à se reconstruire et construire ici un avenir meilleur fait de sécurité et d’espoir. L’échelle locale doit être un relais. Certaines villes montrent déjà l’exemple. Nous demandons au Maire de notre ville, qui a été médecin officier en Afghanistan auprès de l’armée française, de prendre sa part et ses responsabilités d’édile de la République au regard de l’action que la France a eue dans ce pays. Nous avions eu, sans effet, la même demande en 2015 lors de la crise des réfugiés syriens. Nous proposons aujourd’hui que notre ville  fasse preuve de solidarité et permette l’accompagnement d’une, deux ou trois familles afghanes. Notre devoir, au nom des valeurs universelles républicaines, est de protéger celles et ceux qui, comme nous, croient, défendent et incarnent les libertés..

Anne-Gaëlle Courty Ahmed – Waleed Mouhali, conseillers municipaux
lagauchepourlagarenne@gmail.com - 06 69 66 89 18

 

 

  • AGISSONS ENSEMBLE POUR LA GARENNE

Où sont les élèves passés ?

2564 au lieu de 2804 élèves inscrits, soit une baisse de près de 10% d’enfants dans les 108 classes de La Garenne à la rentrée de septembre.

Est-ce une forme de protestation face au manque d’infrastructures, le cinéma par exemple ? Est-ce les effets des hausses fortes et régulières de la taxe foncière (+8% en 2020) ?

Est-ce la lassitude des pistes cyclables qui se font attendre ? Une révolte face à un Maire trop vu à la télévision et pas assez à La Garenne ?

Le chiffre très conséquent, même inquiétant, n’est pas constaté dans toutes les communes comme Rueil par exemple où les chiffres sont restés stables. Le manque de parcs, d’équipements sportifs par manque d’investissement depuis près de 20 ans, la réduction de la surface immobilière disponible pour les jeunes couples, les excès de la bétonisation et de la densification nous obligent à réfléchir aux nouvelles attentes des jeunes générations afin que notre commune reste attractive. Malgré les efforts réalisés concernant l’accessibilité aux crèches, ce n’est plus suffisant, tout comme les dépenses de sécurité qui ne retiennent plus les habitants en région parisienne.

Les bouleversements en cours font que nous ne pouvons plus nous satisfaire d’une politique conservatrice et figée, alors que le monde change.



Alexandre Faraut et Delphine Jouenne-Ruault
Twitter : @afarautLGC @delphinejouenne
Instagram : alexandrefarautLGC

Tél : 06 61 97 12 48

 

 

Publié le 1er octobre 2021