QUELS DÉCHETS ?
• Produits toxiques et peintures.
• Déchets d’équipements électriques.
• Huiles de vidanges.
• Piles.
• Médicaments et déchets de soins à risques infectieux (Dasri).
• Lampes (les ampoules à filaments peuvent être jetées avec les ordures ménagères).


Les déchets dangereux contiennent des composés toxiques qui peuvent porter atteinte à l’environnement et aux personnes. Il faut donc les séparer des autres déchets, porter une attention particulière à leur stockage et les éliminer dans les filières prévues à cet effet.

 

COMMENT IDENTIFIER LES DÉCHETS DANGEREUX ?
Ces produits sont facilement identifiables à l'aide de symboles apposés sur chaque emballage :


COMMENT S’EN DÉBARRASSER ?

Dans les déchetteries fixes ou mobiles : peintures, vernis, colles, produits phytosanitaires, huiles alimentaires, emballages, matériels et chiffons souillés.

Dans les magasins : piles, DEEE (Déchets d’équipements électriques et électroniques), lampes à économies d’énergie et tubes fluorescents.


COMMENT RÉDUIRE SES DÉCHETS ?
• Utiliser des produits naturels (vinaigre blanc, peintures écologiques…) et eco-labélisés qui sont plus propres pour l’environnement.
• Privilégier les produits rechargeables ou durables comme les piles, les chiffons…


ET POUR LES AIGUILLES ET SERINGUES ?

Les déchets d'activités de soin (aiguilles, seringues, autopiqueurs, microperfuseur, cathéter....) sont à déposer dans les boîtes jaunes DASTRI, disponibles en pharmacies. Ces boites sont destinées exclusivement aux patients qui pratiquent l’auto-traitement. Une fois le traitement terminé ou une fois la boîte pleine, il faut la rapporter en pharmacie.

Localiser le point de collecte le plus proche de chez moi pour déposer mes déchets d’activité de soin à risque infectieux. L'éco-organisme DASTRI s'occupe de récupérer vos boîtes.