Animal en ville

 

J’ai découvert un animal errant/blessé/mort sur la voie publique :

Je contacte la Police Municipale au 01 72 42 40 96

 

J’ai perdu mon animal :

  • Prévenir l'I-CAD (Identification des carnivores domestiques) si votre chien est identifié : 0810 778 778 ou  https://www.i-cad.fr/
  • Prévenir la fourrière de la commune ainsi que le refuge  le plus proche.
  • Faire une déclaration de perte au commissariat de police ou la gendarmerie. Cela permettra de vous identifier en tant que propriétaire si quelqu’un rapporte l’animal aux autorités.
  • Prévenir les vétérinaires des environs.
  • Distribuez des affiches chez les commerçants, chez les vétérinaires…
  • Utilisez l'application pour smartphone Filalapat, lancée par l'I-CAD et dédiée aux animaux perdus/trouvés : elle permet de déclarer une disparition et donne accès aux informations de son animal pour les mettre à jour afin qu'il soit toujours identifiable.
  • Partagez une annonce sur Pet Alert

 

Mon animal de compagnie est décédé à mon domicile :

Je peux l’enterrer dans mon jardin sous conditions :

  • Votre animal doit peser moins de 40 kilos. En effet, s’il excède ce poids, la loi vous interdit de procéder chez vous à son inhumation.
  • Le terrain utilisé pour inhumer votre animal doit vous appartenir.
  • Le terrain servant à enterrer votre animal doit être suffisamment étendu. La loi impose en effet que l’inhumation ait lieu à plus de 35 mètres d’une habitation et d’un point d’eau.
  • Vous devez enterrer votre animal dans une fosse profonde d’au moins 1,30 mètres. La profondeur suffisante de la fosse doit ainsi éviter que le corps ne soit déterré par tout autre animal.
  • La dépouille ne doit pas être placé dans un contenant en plastique. Enveloppez le corps dans une boîte ou dans un drap et recouvrez-le de chaux vive afin d’éviter la contamination résultant de la décomposition du cadavre.

Je peux le faire enterrer dans un cimetière animalier

Je peux le faire incinérer soit par mon vétérinaire ou directement par une société d’incinération, vous aurez le choix entre une incinération individuelle ou collective. Avec pour l’option individuelle, la possibilité d’assister à la crémation et/ou de récupérer les cendres de votre animal.

S'il s'agissait d'un chat, d'un chien ou d'un furet, vous devez déclarer son décès au fichier national d'identification des carnivores domestiques (I-cad) depuis le site de l'I-Cad, dans votre espace Détenteur

Jeter la dépouille de son animal dans une poubelle, un égout ou tout autre lieu est interdit et peut être puni d'une amende de 3 750 €

https://www.demarches.interieur.gouv.fr/particuliers/faire-lorsque-animal-compagnie-mort

 

J’ai été mordu :

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F24028

 

J’ai été témoin de maltraitance :

Il est interdit d'exercer des mauvais traitements envers les animaux domestiques et les animaux sauvages apprivoisés ou tenus en captivité. Des sanctions pénales sont prévues en cas de mauvais traitements, d'abandon, de sévices graves et d'atteintes à la vie ou à l'intégrité de l'animal. Les maltraitances peuvent être signalées à la police ou à la gendarmerie, aux services vétérinaires de la direction départementale de protection des populations ou à une association de protection animale.

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F31859

  • la SPA : téléphoner ou envoyer un mail à l’adresse enquetes@la-spa.fr ou remplir le formulaire en ligne ; https://www.la-spa.fr/aide-contact/sujets/2224-signaler-une-maltraitance/361282-je-veux-signaler-un-acte-de-maltraitance-commis-par-un-particulier
  • 30 Millions d’Amis : téléphoner au 01 56 59 04 44 ou signaler le cas de maltraitance directement en téléchargeant l’application mobile.
  • la Fondation Brigitte Bardot : contacter le service enquête par mail à l’adresse enquete@fondationbrigittebardot.fr

 

 

J’ai découvert un nid de guêpes, abeilles, frelons …

  • Si le nid est sur la voie publique : contacter le service Espaces Verts de la Ville au 01 72 42 45 24
  • Si le nid est à domicile : il faut contacter une société spécialisée. Les sapeurs-pompiers n’assurent normalement pas ce type de prestation, hormis si le nid se situe dans un environnement sensible (voie publique, crèches, écoles, etc.). Si le nid ne présente pas de réel danger immédiat et s’il n’est pas situé dans un lieu à risque, il convient d’appeler une société privée Pour les abeilles, faire appel à un apiculteur

 

J’ai découvert des chenilles processionnaires :

 

 

J’ai des rats, des souris, des cafards, punaises de lit etc…

Rats / souris / Cafards : La ville effectue des opérations de dératisation uniquement sur le domaine public et dans ses bâtiments. L’ensemble des quartiers est traité régulièrement soit 2 fois par an. La ville n’intervient ni sur le domaine privé (l’opération revient à l’occupant du logement) ni dans les parties communes des copropriétés (compétence du syndic). Vous pouvez faire parvenir vos signalements à : animalenville@lagarennecolombes.fr

 

Pour les problèmes liés aux moustiques :

SOYEZ SECS AVEC LES MOUSTIQUES !

https://bit.ly/Lutte_antimoustique

 

Pour les problèmes liés aux punaises de lit

Les punaises de lit sont visibles à l'œil nu et sont généralement brunes. Elles ne sautent pas et ne volent pas, leur durée vie moyenne est de 5 à 6 mois. Les punaises de lit se nourrissent de sang humain et peuvent survivre plusieurs mois sans se nourrir. Elles peuvent piquer jusqu'à 90 fois en une seule nuit, provoquant des démangeaisons parfois insupportables.

Il est donc important d'intervenir rapidement en cas de repérage, afin d'éviter au maximum l'étendue de l'infestation. La ville n’intervient ni sur le domaine privé (l’opération revient à l’occupant du logement) ni dans les parties communes des copropriétés (compétence du syndic).

https://www.ecologie.gouv.fr/punaises-lit-letat-vous-accompagne

Avec près de 6,9 millions d’individus en France, le chien est un des animaux de compagnie préféré des Français.

Mais l’adoption d’un chien, être sensible, doit être un acte réfléchie et responsable et non la réponse à une pulsion de consommation.

Aussi, voici 6 bonnes questions à se poser avant d'adopter :

  • Question 1 : êtes-vous prêt à vous engager à long terme ?
  • Question 2 : avez-vous les ressources financières suffisantes ?
  • Question 3 : avez-vous le temps de vous occuper de lui ?
  • Question 4 : êtes-vous prêts à ?
  • Question 5 : avez-vous l’espace suffisant ?
  • Question 6 : avez vous une solution de garde pour les vacances ou lors de vos déplacements professionnels ?

 

Êtes-vous prêt à vous engager à long terme ?

  • Le chien a une espérance de vie entre 10 et 15 ans suivant les races, avec des étapes de vie différentes qui demandent un investissement personnel : de l’éducation nécessaire à la socialisation et dans la création et le développement d’un lien relationnel pour vivre ensemble.

 

Avez-vous les moyens financiers ?

  • Frais d’adoption ou acquisition
  • Frais vétérinaires (identification, vaccins, vermifuge et antiparasitaire)
  • Frais de nourriture
  • Frais divers (jouets, coussin…)
  • Frais d’assurance
  • Frais facultatifs (éducation, garde, mutuelle)

 

Avez-vous le temps de vous occuper de lui ?

  • Éducation des apprentissages pour les chiots (propreté, marche en laisse, gestion de l’absence, repos)
  • Sorties journalières de 30 minutes minimum, malgré la météo
  • Interactions positives jeux, câlins, activités ludiques

 

Êtes-vous prêts à ?

  • Lui donner de votre temps
  • Sortir votre chien par tous les temps
  • Vivre avec des poils de chien
  • Ramasser les déjections de votre chien

 

Avez-vous l’espace suffisant pour accueillir un chien ?

  • Maison ou appartement
  • Taille du chien
  • Autorisation particulière selon les races

 

Avez vous une solution de garde pour les vacances ou lors de vos déplacements professionnels ?

  • Une personne de confiance à qui le confier
  • Une nounou que vous connaissez bien
  • Des ressources financières vous permettant de le placer en pension le temps de votre absence

Avec près de 14 millions d’individus en France, le chat est un des animaux de compagnie préféré des Français.

Mais l’adoption d’un chat, être sensible et solitaire, doit être un acte réfléchi et responsable et non la réponse à une pulsion de consommation.

Aussi, voici 5 bonnes questions à se poser avant d'adopter :

  • Question 1 :  êtes-vous prêt à vous engager à long terme ?
  • Question 2 :  avez-vous les moyens financiers pour subvenir à ses besoins ?
  • Question 3 :  avez-vous le temps de vous occuper de lui ?
  • Question 4 :  êtes-vous prêts à ?
  • Question 5 :  avez-vous l’espace suffisant pour l'accueillir ?
  • Question 6 : avez vous une solution de garde pour les vacances ou lors de vos déplacements professionnels ?

 

 

Êtes-vous prêt à vous engager à long terme ?

Le chat a une espérance de vie d’environ 2 et 16 ans suivant les races et selon s’il est captif ou en semi-liberté, avec des étapes de vie différentes qui demandent un investissement personnel : de l’éducation nécessaire à sa socialisation et dans la création et le développement d’un lien relationnel pour vivre ensemble.

 

Avez-vous les ressources suffisantes ?

  • Frais d’adoption ou d’acquisition
  • Frais vétérinaires (identification, vaccins, vermifuge et antiparasitaire)
  • Frais de nourriture
  • Frais divers (jouets, coussins, paniers, fontaine à eau, arbre à chat …)
  • Frais d’assurance
  • Frais facultatifs (éducation, garde, mutuelle)

 

Avez-vous le temps de vous en occuper ?

  • Éducation des apprentissages pour les chatons (propreté, gestion de l’absence, repos)
  • Changement et nettoyage de la litière, brossage
  • Interactions positives jeux, câlins, activités ludiques

 

Êtes-vous prêts à ?

  • Lui donner de votre temps
  • Vivre avec des poils de chats dans votre appartement
  • Ramasser ses déjections et nettoyer sa litière
  • Nettoyer ses paniers et prendre soin de son pelage
  • Accepter les griffages sur votre mobilier 

 

Avez-vous l’espace suffisant ?

  • Maison ou appartement
  • Race du chat
  • Les voies de circulation aux abords de votre domicile pourraient-elles être dangereuses pour votre chat ?
  • Population existante dans votre quartier
  • Nombre de chat(s) déjà présent(s) à votre domicile

 

Avez vous une solution de garde pour les vacances ou lors de vos déplacements professionnels ?

  • Une personne de confiance à qui le confier
  • Une nounou que vous connaissez bien
  • Des ressources financières vous permettant de le placer en pension le temps de votre absence