La Garenne, une ville engagée auprès des victimes

Notre commune est l’une des premières collectivités de France à créer une délégation spécifique pour les victimes. Cet engagement se traduit par l’organisation d’une permanence en mairie tous les lundis matins.

A ce jour, 88 % des femmes victimes de violences reçues venaient pour échapper à des situations de violence à l’intérieur du foyer (violences conjugales ou intrafamiliales). Ces victimes connaissent donc leur agresseur, ce qui est en décalage avec l’image qu’on se fait des violences faites aux femmes. Ces chiffres démontrent la nécessité de lieux d’accueil pour les femmes victimes de violence conjugale. Aider à sortir d’une spirale de violence, retrouver une confiance en soi, est la raison d’être de cette délégation. L’écoute, l’accompagnement, et la mise en place de solutions concrètes ne peuvent exister qu’avec une réponse collective de l’ensemble des acteurs dont la première étape est une mise à l’abri.

La Garenne dispose d’une maison d’accueil pour les femmes victimes de violences, créée à l’initiative de Philippe Juvin et inaugurée en novembre dernier, qui répond à cette urgence. Nos actions ne peuvent être isolées mais en partenariat avec toutes les parties, pour protéger et accompagner toutes les victimes à trouver des solutions afin de leur donner un nouvel avenir et faire tourner la roue du destin.

Nelly Dézarnaud
Conseillère municipale déléguée à l’aide aux victimes
stop.violences@lagarennecolombes.fr