VIABILITÉ HIVERNALE

Plan de viabilité hivernale - Des rues déneigées

Afin d’assurer la continuité des services et la sécurité des Garennois, le Plan de viabilité hivernale est mis en place depuis le 1er novembre et peut être déclenché à la moindre alerte afin, notamment, de sécuriser les déplacements sur le territoire de la commune.

 

Dès que l’on rentre dans les périodes hivernales, la Ville met en place son Plan de viabilité hivernale, souvent appelé « Plan neige », sous l’égide de la Préfecture. Depuis le 1er novembre, un PC Neige est donc en place à La Garenne-Colombes afin de pouvoir déclencher à tout moment, ou anticiper même 72 heures avant, ce Plan soit à la veille d’un épisode neigeux, soit durant la nuit, soit en urgence si la météo n’a pas su détecter avec un peu d’avance l’arrivée des flocons blancs.


Intervenir au plus vite sur les chaussées
En cas d’épisode neigeux, la priorité porte sur le dégagement du réseau routier garennois afin d’éviter que la neige ou le verglas ne bloquent la circulation, et pour limiter les risques d’accident. Dès que l’alerte est donnée par Météo France à la Préfecture des Hauts-de-Seine, le Plan Neige est activé. Il permet de mobiliser 20 agents volontaires du Centre technique municipal (et 10 en renfort) qui ont reçu une formation pour conduire les véhicules, installer la lame et l’épandeur… De même, vingt gardiens de sites communaux (Hôtel de Ville, écoles, squares, stades, piscine…) et dix agents de la société chargée du nettoyage de la voirie sont également mobilisés.


Si l’alerte a eu lieu la veille, ce qui représente la majorité des cas, tout a été alors préparé pour agir dès que les premiers flocons tombent, et même avant : les deux saleuses de 5 m3 et les réserves de sel sont alors entreposées sur le parking extérieur de l’Hôtel de Ville, afin de pouvoir être utilisées sans délai. Les autres équipements (épandeur, raclettes, pelles, balais) sont disponibles dans les bâtiments communaux. Les autres véhicules qui peuvent être mobilisés pour l’occasion sont vérifiés et prêts à intervenir depuis l’Hôtel de Ville. Peu avant l’arrivée prévue de la neige, dès 3 h du matin si nécessaire, les agents volontaires procèdent à un salage préventif sur les axes principaux. En cas d’urgence, si la neige commence à tomber sans prévenir, une lame et un épandeur peuvent être installés sur un véhicule communal. Deux tracteurs, habituellement utilisés pour les activités des stades et du cimetière, sont également dotés d’une lame et d’un épandeur et sont capables d’intervenir dans les cours d’écoles, sur les places, petites chaussées et sur les grands trottoirs. À partir de 7 h du matin, les gardiens des bâtiments communaux et les agents de la société de nettoyage entrent également en action pour dégager les accès à ces équipements. 

 

Une organisation précise 
Tout au long de l’épisode neigeux, l’intervention des équipes s’organise selon un plan bien précis. Le réseau routier garennois est classé en trois niveaux. Le niveau 1 est dégagé en premier. Il concerne les axes principaux, les circuits de transports en commun et les voies d’accès aux établissements scolaires : avenue de Verdun-1916, rue Jules-Ferry, rue Veuve-Lacroix, boulevard National, rue Léon-Maurice-Nordmann, place de Belgique et passage Ernest-Renan, boulevard de la République, rond-point du Souvenir-Français et de l’Europe, rue de L’Aigle, avenue du Général-De-Gaulle, place de la Gare-des- Vallées, rue du Transvaal, rue de l’Arrivée, avenue de l’Europe, rue Pierre-Joigneaux, avenue Joffre et rue Kléber. Durant la journée, les équipes interviennent ensuite sur les axes secondaires puis sur les petites voies. 
Malgré ce déploiement matériel et humain, il faut aussi rester humble. Dans les cas extrêmes, lorsque la neige tombe longuement en abondance sur un sol refroidi, il ne reste, malgré le courage et la bonne volonté de chacun, qu’à prendre patience et admirer le joli tapis blanc qui se dépose !

 

Trois questions à Jean-François Dransart, adjoint au Maire en charge de la Voirie

La Garenne-Colombes Infos : Comment se passe le déclenchement du Plan Neige ? 
Jean-François Dransart : Tout est centralisé au niveau de la Préfecture qui se charge de déclencher ce Plan auprès des communes après avoir été alertée par Météo France. Pour les Garennois, le mieux est de regarder la météo, mais surtout de s’inscrire aux alertes SMS de la Ville : en cas d’épisode neigeux, une alerte est alors envoyée sur leur téléphone portable. La Ville informe également les habitants à travers son site internet qui donne des précisions en temps réel pendant les épisodes neigeux, mais aussi avec les panneaux d’informations digitaux disséminés à travers la commune. 

LGCI : Quels conseils donnez-vous en cas de chutes de neige ? 
J-F. D. : En premier lieu, ne se déplacer que si cela est absolument nécessaire, et privilégier alors les transports publics. Les voitures doivent rouler à vitesse réduite, sans à-coups, en gardant des distances de sécurité avec les autres véhicules et en laissant passer prioritairement les véhicules chargés du déneigement. 

LGCI : Doit-on dégager la neige devant chez soi ? 
J-F. D. : Oui, car en cas de verglas ou de chute de neige, chacun est responsable du déneigement et de la lutte contre le verglas devant son immeuble, sa maison, son commerce ou son local professionnel. Tout cela est réglementé par un Arrêté permanent du 14 janvier 2008. Les piétons doivent pouvoir circuler sans danger. Si une personne se blesse devant une habitation ou un immeuble non déneigés, la responsabilité du propriétaire peut être engagée. Afin d’aider les Garennois, la Ville met gratuitement à leur disposition du sel de déneigement. Les bacs sont reconnaissables par une étiquette et les autres bacs sont à destination des agents de la Ville.
 

Plus d’infos 

En cas d’épisode neigeux, retrouvez toute l’information en direct sur le site internet de la Ville (www.lagarennecolombes.fr), mais aussi sur les panneaux numériques d’information ou sur votre smartphone en vous abonnant aux alertes SMS. 
Si vous remarquez un endroit particulièrement dangereux qui n’aurait pas été traité, vous pouvez contacter le service Propreté au 01 72 42 45 12.

 

Le 30 octobre